Billets humeurs

Chronique d’un autre monde

L’individualisme croissant, le « je m’en foutisme », la décadence. Ce regain de violences, de massacres, d’attentats, de séparatismes. Il n’y a plus franchement d’intérêt général. Que des intérêts particuliers. On ne jure que par la maximisation des profits. C’est chacun sa poire. Tu peux crever qu’on ne portera pas assistance. J’avais déjà senti le truc arriver depuis des mois, des années. Sans entrer dans des considérations géopolitiques, économiques, ou philosophies, l’heure est grave.

L’arrivée de Trump au pouvoir, le Brexit, les scores infernaux de partie de fachos en Europe, et maintenant ce qui se passe en Espagne. J’ai peur en fait. J’ai peur car l’Histoire se répète. Je sais la folie des hommes. L’histoire nous l’a enseignée. J’ai peur qu’on massacre le monde. J’ai peur d’une troisième guerre mondiale. La dernière fois, j’ai fait tourner mon globe sur mon bureau, en me demandant où est-ce que j’irais vivre si jamais la führer et le déséquilibre mental de certains nous jetaient dans l’abime.

globe.jpgJ’ai l’amère et vague impression qu’on se disloque, que tout part en vrille. Ce n’était pas mon rêve de gosse de grandir dans un monde pareil. Toutes mes valeurs volent en éclat. Je ne vois que très peu d’humanité, de liberté, de fraternité. Je ne m’y retrouve plus.

J’ai grandi avec une certaine idée de l’homme moderne, comme étant foncièrement bon, responsable, libre. J’ai grandi avec de profondes valeurs de justice, d’équité.. Mais je ne vois que tout le contraire. Je sens qu’on s’engouffre dans un précipice insidieux, belliqueux, inéluctable. Banalisation de tout ce qu’on peut imaginer de pire. Je crois qu’on n’a jamais eu autant besoin de dirigeants responsables, et d’âmes sensibles. Il faudrait un sursaut.

ob_cce691_citation-meilleur

Quand je vois ces milliers de gens prêts à redessiner un monde meilleur, je suis ravivée. Je me dis que l’espoir est permis. Celles et ceux qui luttent, qui battent le pavé contre les inégalités, celles et ceux qui œuvrent en faveur de l’environnement, de la préservation des espèces animales, des droits fondamentaux… Ceux-là ont tout compris à la vie.

Je suis partagée. Nous n’avons jamais été aussi proches de l’implosion, nous n’avons jamais été aussi proches de créer un nouvel ordre. Je ne sais pas si je dois jeter aux oubliettes ma candeur, ou si je dois bousculer les résignés, les blasés, les abdiqués. Je ne veux pas qu’on ramasse les rêveurs à la petite cuillère (Ces âmes sur la même longueur d’onde).reveuse.PNG

Parfois, il m’arrive de me lancer dans des calculs abracadabrantesques en raisonnant de la façon suivante : sur les 7 milliards que nous sommes, nous sommes quand même plus de gens sensés que de fous non ? Par conséquent, si on déroule la pelote, on pourrait aisément juguler le truc, contrecarrer le sort, trouver l’antidote. Je ne sais pas moi. Diantre !

Nos aïeuls doivent se retourner dans leur tombe. Ils n’ont quand même pas lutté pour le recul des droits fondamentaux, ni pour la reproduction de la malédiction.

En fait, je ne veux juste pas qu’on retourne à des considérations primates au gré de : «  bouges de là ou je te plante, c’est ma grotte ! ».prehistoi.jpg

Sana,

Tous droits réservés.

Publicités

10 réponses »

  1. Bonjour Sana,
    Beaucoup de questions ! Je comprends que tu te les poses mais garde ta ligne de conduite.
    Je repensais à ton article d’hier et me disais que c’était bien que tu puisse voir même en ton ennemi une part lumineuse. Je sais que c’est la sagesse mais n’y arrive que très partiellement.
    Je partage tes craintes. Je suis content de faire partie d’une génération qui n’a pas connu la guerre (en tout cas sur le sol français) et j’espère que je ne la connaîtrai jamais. Je me souviens de tout ce que mon grand père racontait… Mais la situation est effectivement grave quand il y a des dirigeants qui ont des armes apocalyptiques et qui se menacent des pires horreurs.
    J’étais aussi idéaliste mais je suis tombé de haut. Il y a quelques années, j’ai été secrétaire du CE de mon ancienne entreprise. Je pensais honnêtement pouvoir convaincre les gens qu’un dialogue cadres/non cadres était possible : grande désillusion. Puis j’ai vécu un PSE (je n’étais plus élu) et là, j’ai vu ce qu’un « être humain » était capable de faire pour « sauver » sa peau. J’avoue que je ne m’en suis pas totalement remis.
    Récemment, je me suis fait la réflexion que certains jours le seul contact que j’avais avec les inconnus dans la rue c’était une insulte… Et pourtant je ne fais rien, juste du vélo en essayant de respecter tout le monde !
    La tentation de se refermer est grande mais je pense que ce n’est pas la bonne solution.
    Il faut sans doute prendre sur soi et savoir reconnaître aussi ses défauts.
    En tout cas, il me reste un peu d’espoir. Et un peu plus encore quand je te lis et d’autres blogueurs aussi 🙂
    L’être humain est capable du pire mais du meilleur aussi. Œuvrons dans le sens du meilleur !
    A bientôt

    Aimé par 3 personnes

  2. Je me pose les mêmes questions sur le sens à donner à tous ces événements. Je viens de terminer un livre sur Iejov, l’homme qui sur ordre de Staline a organisé les grandes purges en 1937-1938 en URSS. Résultat de tout cela, une machine infernale qui a assassiné des centaines de milliers de personnes.. cet « homme » était opportuniste, alcoolique, sans aucun scrupule, sans conscience, sans intelligence.. bref un être qui en d’autres temps aurait fini dans un anonymat salutaire pour nous.. mais vois tu je pense que ce genre de salop, il y en aura toujours. Alors certes, l’ennemi portera un autre nom mais la soif de pouvoir, de puissance de certains est destructrice pour le monde. Je ne suis pas cynique, je déteste le cynisme tout comme les gens blasés et revenus de tout. Je trouve salutaire qu’à l’échelle de notre personne on s’indigne encore de tout ce triste « jeu » qui porte au pouvoirs des incapables et autres fous dangereux. La phrase de Jung est très belle. Interrogeons nous, révoltons nous dans notre quotidien en achetant par exemple des produits éco responsable etc.. et surtout ne soyons pas aveuglé par la haine. Iejov, Himmler, Staline, Htiler, Mao, Kim Jung un, cet imbécile de Trump, les fascistes, les communistes et autres extrémistes de gauche, les islamistes, les racistes.. la liste est longue mais je ne désespère pas. Il faut garder la foi en nous, en l’homme ! J’adore tes sujets de réflexion. Ne change rien Sana car tu es une belle personne ! Bises et belle journée à toi 🙂

    Aimé par 2 personnes

  3. Au Canada, il existe un mécanisme de péréquation faisant en sorte que, toutes proportions gardées, les régions les plus riches contribuent à soutenir les plus pauvres de façon à conserver un certain équilibre et éviter de trop grandes disparités. Imagines, s’il n’y avait plus de pays, mais que des régions d’une grande planète où chacun pourrait circuler, vivre ou travailler où bon lui semble sans passeport, sans douanes et sans barrière, comme on le fait tout simplement d’une ville à une autre. Un impôt global, avec les mêmes règles pour tous et un mécanisme de péréquation pour limiter les écarts entre les régions riches et les régions pauvres de la planète.
    Comme toi, j’ai peur que l’on sombre dans le chaos et la guerre entre les peuples parce qu’un pays qui a été trop longtemps sans souffrir arrive encore à croire que l’on peut sortir gagnant d’une guerre.

    Aimé par 2 personnes

  4. Moi aussi le monde m’ecoeure, mais j’essaie de pas trop y penser, et je fais ce que je peux: j’essaie d’ouvrir les yeux des gens autour de moi, mes amis, mes eleves que j’ai au lycée… Mais la plupart des gens sont plus préoccupés par leur nombre de likes sur les réseaux que par ce que les élites détruisent pas à pas… Mais comme tu dis il reste de l’espoir, comme le prouve ton article et nos commentaires!!!

    Aimé par 1 personne

  5. Ne perds pas confiance en l’homme Sana. Il est capable, il est vrai, du meilleur comme du pire ; mais son coeur est bon, et c’est la peur qui guide ses actions, plus que la méchanceté. La peur est le vrai ennemi.
    Il faut répandre cette notion, même si cela peut paraître simpliste, qu’il n’y a dans l’Univers que 2 choses : l’Amour et la Peur….tout le reste n’est qu’habillage, camouflage. Attention : cela n’excuse rien mais explique énormément de choses….
    C’est mon humble avis.
    Paix et Gratitude,
    Patrick

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s