Billets humeurs

Nouvel Ordre

Salut ! Oui, petite période de flottements. Période où je n’ai guère mis de côté mes sempiternels questionnements. J’ai eu à cœur de me pencher sur autre chose, sur la «destinée globale de l’humanité». Le problème c’est que j’ai aussi mis en standby quelques de mes projets. Mais, je dois avouer que ce n’est pas plus mal. Au moins, tu prends le recul nécessaire, et tu repars encore plus déterminée qu’au préalable.

En fait, je crois que tout est parti du mariage de la monarchie britannique le plus attendu de l’année : celui du prince Harry et de Meghan Markle. En effet, à défaut d’avoir pu nous y rendre à temps, nous l’avons visionné avec des copines. Nous avons scruté les tenues, les coiffures, les sourires, les moments de gêne, de joie, de tensions. Et au bout de quelques heures, l’une d’entre nous a sorti une phrase du genre : « on regarde ce spectacle démesuré alors que cette famille a énormément de sang sur les mains, en plus ce sont des émules des sociétés secrètes qui pratiquent de drôles de sacrifices. Et la vieille reptilienne a fait assassiner Lady Di parce qu’elle avait découvert leur face sombre, et qu’elle avait peur pour ses fils ! ».

Elle a jeté un froid dans l’assistance. Évidemment, nous ne sommes pas niaises au point de penser que les membres de la famille royale sont de blanches colombes. De toute façon, à un certain niveau de pouvoir, je pense que tu dois forcément t’asseoir sur certains principes.

Mais disons que nous ne voyions que les paillettes de cet évènement mondain, mondial. Nous avions juste besoin de nous divertir un instant, sans tout ramener à une lutte de classes.

Ceci étant, les jours d’après, je n’ai pu m’empêcher de mener mes recherches. Sa phrase me revenait en tête, et me faisait l’effet d’un boomerang. Je me suis alors penchée sur la généalogie britannique, l’époque coloniale, leurs arrangements durant la seconde guerre mondiale. J’ai dépoussiéré certains de mes livres d’histoire. J’en suis arrivée à farfouiller du côté des jésuites, des francs-maçons, des illuminatis, du Pape, etc. Certaines informations semblaient de source sûre quand d’autres paraissaient quelque peu tirées par les cheveux.

Le soir sur ma tablette, après mes éreintantes journées, je poursuivais mes pérégrinations intellectuelles passant de De Gaulle à l’élection de Macron (oups, Monsieur le Président, pardon). Je bifurquais sur des vidéos de grandes stars mondiales (telle Beyonce, ..) qui affirmaient leurs liens avec des entités secrètes. J’ai visionné des capsules du dénommé monsieur Attali qui livrait le gagnant des élections de 2022 (ou plutôt la gagnante), d’autres qui revenaient sur les sombres évènements qu’a connu notre pays (attentas,..), d’autres encore qui dénonçaient les arrangements de la FIFA et qui prédisaient même l’équipe gagnante de ce mondial (l’Argentine, il parait, car Messi rapporte gros d’après leurs dires), et d’autres qui démontraient l’avènement d’un nouvel ordre mondial et par la même d’une troisième guerre mondiale.

Je ne te cache pas que j’ai pris peur.

Un soir, en me baladant sur le port, je me suis demandé : « sommes-nous de simples pions à la merci d’une entité mondiale ? Est-ce qu’on nous dirige vers l’abattoir ?».

Je me suis mise à lire les forums d’expatriés, à regarder quelles étaient les modalités de visa pour vivre à l’étranger à l’horizon 2020. Canada, Singapour, Sydney, ..Je me suis même mise à rêver d’une petite ferme en Galice. Comme si fuir était la solution.

J’en devenais obsédée, j’analysais même les logos de certaines grandes entreprises, en y trouvant des significations particulières. Je me penchais sur les scandales sanitaires, sur le franc CFA, sur l’industrie agroalimentaire, sur l’histoire de la Cia. Au bout de plusieurs soirées pluvieuses passées à faire mon marché autour de la géopolitique, et économie internationale, j’en ai eu marre de Soros, du G7, de Trump, de Kim Jong-un, de Poutine, et des autres.

Car je me sentais vaciller du côté obscur, du côté pessimiste, du côté « je n’y peux rien ».

Je trouvais que cette attitude défaitiste allait contre ma nature, mes principes. Alors, sans nier certaines dures réalités sociales, politiques, économiques, j’ai décidé de mettre en veilleuse ces médias, ces voies alternatives. Je n’ai malheureusement pas de baguette magique pour garantir la paix, la prospérité, l’égalité entre les peuples. Par contre, je suis sûre d’une chose : c’est que je suis maitre de mon propre destin. Et c’est quand tu reprends ton propre pouvoir que ta réalité change.

Ainsi, mon nouvel ordre est la reconquête. Je reconquiers mon pouvoir, ma responsabilité, mes pensées. Car, je pense qu’il n’y a rien de pire que la posture victimaire. Cette dernière peut sembler confortable dans le sens où elle permet de rejeter la faute sur autrui. Mais elle est désastreuse car elle nous confisque nos propres ailes, nous paralyse dans le statu-quo, nous handicape.

Je crois que changer c’est surtout une décision, une habitude puis deux à ancrer. Changer c’est aller vers soi.

Je crois aussi que notre libre arbitre est quelque chose de très précieux : on se doit de le protéger des influences extérieures, tout en prêtant attention aux voies dissidentes, car il n’y a jamais qu’une réalité mais plusieurs.

«Tu dois devenir l’homme que tu es. Fais ce que toi seul peux faire. Deviens sans cesse celui que tu es, sois le maître et le sculpteur de toi-même.» [Friedrich Nietzsche ]

Au plaisir,

Sana,

Tous droits réservés,

Publicités

20 réponses »

  1. Beau texte avec beaucoup de questions mais peu de réponses. Imagine mon état d’esprit en te lisant… au fin fond d’un parc naturel du Nord de l’Andalousie. Premier voisin à 1 km. Premier village à 7 km, première ville avec super-marché à… 100 km! Imagine aussi un lecteur qui n’a jamais eu de TV dans sa vie (maintenant, avec l’âge oui, surtout pour ma plus jeune épouse) et qui se fout comme de sa première chaussette des conneries de la monarchie rosbif.
    Mais je vais tout de même continuer à te lire car tu écris bien. Amicalement!

    Aimé par 1 personne

    • Hey ! Peu de réponses en effet car c’est à chacun d’entre nous de faire la démarche intellectuelle de les trouver. C’est quelque chose de très personnel. Et je me vois mal énoncer mes vérités comme des vérités générales. Jamais de tv ? Je dis bravo car tu échappes ainsi au conditionnalisme auquel on nous contraint. Quant aux supermarchés, ma foi, tu ne rates rien. A voir tous ces E dans la composition de la quasi-totalité des produits, ce n’est sûrement pas pour nous faire battre des records de longévité !

      Aimé par 3 personnes

  2. Sana le retour !
    Ca fait plaisir de te lire à nouveau.
    Je pensais que tu t’étais attelée à l’écriture de ton livre et que nous n’allions pas te revoir de sitôt ici.
    Qui sait si tu ne peux rien changer à l’ordre mondial ou en tout cas un petit peu, à ta façon ?
    Bel article.
    Bonne soirée

    Aimé par 1 personne

  3. Tu m’as fait rigoler, tu sais? 😉 C’est fou, comment à partir d’une petite phrase, probablement sans aucun fondement, du genre fake news, c’est parti en vrille et ça t’a mené aussi loin et que d’hyperliens en hyperliens, tu as songé même à t’établir en Galice. Ah, la Galice, c’est tellement joli, avec le temps qui s’écoule à un autre rythme. J’y suis passé à deux reprises durant mes périples de Compostelle…
    C’est vrai que l’avenir peut sembler incertain et toutes ces théories du complot ne font rien pous nous rassurer, bien au contraire, mais au final je retiens surtout que tout ce cheminement mental t’a ramené à tes valeurs fondamentales et c’est ce qui reste le plus solide. Tu as recentré tes pensées sur ta capacité d’agir et je pense que c’est un excellent réflexe.

    Aimé par 1 personne

  4. C’est pour les même raisons que je suis en phase rébellion réseau social… pour passer en douceur à la lecture de billets posté à travers le monde. Oui nous avons migré pour fuir le quotidien, les média européen qui pourrissent les esprits… à vrai dire là ou je vis il y a moins de polémiques… mais les questionnements restent tout de même en suspens sur notre existence et oui! A nous d’y répondre pour une harmonie personnelle… bises du Costa Rica 🌴

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai beaucoup aimé ta phrase « Changer, c’est aller vers soi », ça fait beaucoup de sens pour moi ! On vit effectivement entourés de gens qui se donnent des excuses plus ou moins valables, et c’est très vrai, quand on considère que c’est l’autre qui cause notre malheur, c’est tellement plus facile…Quant à toutes ces théories du complot, certaines sont peut-être vraies, d’autres pas mais qu’à cela ne tienne…Je trouve qu’avec tout ça, on en oublie presque de rechercher notre propre bonheur, celui qui n’appartient qu’à nous. Mais comme tu le dis si bien, le plus dur dans le changement, c’est de faire le premier pas dans la bonne direction. Ensuite tout se met à couler de source. Je te souhaite une belle journée !

    Aimé par 2 personnes

    • J’adore tes commentaires Manon. Ils viennent toujours à point. Tu as une grande capacité de discernement, et d’analyse. Au final, si on arrive à oeuvrer à notre propre bonheur et à rejaillir vers autrui d’un bel éclat, c’est beaucoup, comme tu l’as dit. Au plaisir

      Aimé par 1 personne

  6. Un très beau texte auquel je souscris largement. C’est une belle prise de conscience et il faut du temps pour être en adéquation avec ce que nous sommes réellement au fond de nous. Moi j’ai pris le parti de ne plus regarder la télévision et de choisir ce que je veux voir ou lire sans que l’on m’impose quoique ce soit. Les chaînes comme BFM TV fonctionnent sur la peur, l’impuissance, le découragement, le pessimisme.. moi quand je regarde le soleil se lever ou se coucher je préfère me fixer sur ce que je ressens plutôt que sur ce que l’on veut que je ressente.. 😉 Toujours passionnant de suivre tes pérégrinations, excellent weekend Sana 🙂

    Aimé par 1 personne

    • « Ce que l’on veut que je ressente »..c’est exactement cela ; même nos émotions sont manipulées, muselées. Revenir à soi, faire confiance à ses propres ressentis reléve presque du défi. Bon week-end fred. Bises

      Aimé par 2 personnes

  7. Hello Sana,

    J’ai apprécié ton article qui possède un fond sérieux… sans se rendre au sérieux.
     »Changer c’est aller vers Soi »…. Pour le vivre personnellement par la méditation, la prière, je ne peux qu’adhérer à cette affirmation… Et il me paraît même important de prendre le temps de se connaître (par l’intérieur !)… Cela nous permet d’être mieux en adéquation avec ce que nous somme réellement, nos valeurs nos aspirations, et os actions… Et nous sommes alors réellement nous-mêmes…. Et c’est un des ingrédients du Bonheur…

    Bises journée…

    Mister Philou

    Aimé par 1 personne

  8. Oui. C’est un monde effrayant là-bas et ils travaillent pour nous garder peur. C’est à nous d’utiliser notre pouvoir et notre intelligence en exposant ce qu’ils sont réellement. Merci pour ce merveilleux post et pour vous d’avoir suivi l’un de mes blogs. Léa

    Aimé par 1 personne

  9. Merci pour cet article dont j’ai beaucoup apprécié la lecture !

    J’ai un peu vécu la même chose, surtout quand tu écris « Car je me sentais vaciller du côté obscur, du côté pessimiste, du côté « je n’y peux rien ». » Pour te partager mon expérience, c’est après ce sentiment de ne rien pouvoir y faire que la très célèbre phrase de Gandhi m’a guidée, à savoir : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ». Ce qui m’a permis de me mettre à la méditation et autres outils de développement personnel et qui me poussera plus tard à partir sur les routes avec mon sac à dos, pour vivre ma vie telle que je la voyais, sans n’être qu’un numéro et faire ce qu’attend « l’ordre »!

    Et, autre petite chose qui fait plaisir, c’est de voir une bloggeuse traité ce sujet là, je le trouve en effet encore trop effacé sur la toile. (Où alors, j’ai mal cherché ^^)

    Sur ce, pour clore ce commentaire qui commence à devenir long, je te souhaite une excellente journée et quee du bon pour la suite ! 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Quel magnifique commentaire. Je l’ai relu deux fois pour être sûre de l’avoir bien apprécié. C’est vrai que c’est un sujet quasi-inexistant sur la blogosphère. Quel courage tu as eu de partir, et ainsi de « contrer » l’ordre ! Merci de m’avoir laissé un peu de toi ici. Au plaisir

      Aimé par 1 personne

      • Je repasserai laisser un peu de moi chez toi avec plaisir ! Je n’ai que très peu lu ton blog et j’ai bien envie d’y remédier, plusieurs articles me font de l’œil 🙂 Encore une fois, belle journée à toi !

        Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s