Billets humeurs

Gandhi vs Elon Musk

C’est fou cette propension à enfermer les gens dans des cases.

Pourquoi devoir choisir entre se contenter ou vouloir plus ?

« Oui mais tu sais Sana, c’est bien de se contenter. C’est une forme de renoncement salutaire ». What ? Et pourquoi je ne me contenterais pas de plus ? Je peux aussi savoir me contenter et espérer davantage. Et d’ailleurs, espérer davantage ne se mesure pas forcément en termes de possession.

Je connais pourtant un tas de gens qui ont réussi, sans porter préjudice à quiconque. C’est là où le bât blesse car je n’aime pas tellement ces visions binaires auxquelles tu dois adhérer, d’autant que dans l’esprit de certains, il n’y aurait que deux possibilités :

  • se contenter : pour accéder à sa véritable essence, à l’humilité, au bien-être, à la simplicité, ou
  • faire preuve d’ambition pour être une meilleure personne, inspirer des gens, avoir un meilleur standing : auquel cas c’est limite si l’on te prend pas pour un assoiffé de pouvoir, un requin, ou un matérialiste haut de gamme.

C’est comme si on te demandait de choisir entre Gandhi et Elon Musk.

Cela n’a aucun sens. Les deux peuvent être très inspirants. Leurs parcours sont riches d’enseignement.

Il existe des millions d’entrepreneurs éthiques, qui donnent de leurs temps, de leur énergie avec la plus belle des intentions. Comme il existe des tonnes d’hommes d’affaires voyous qui ne seront jamais rassasiés.

Dans la vie, rien n’est jamais noir. Rien n’est jamais blanc.

Il n’y a pas ceux qui se contentent et ceux qui veulent plus.

Il y a des hommes et des femmes qui savent faire preuve d’une immense gratitude à l’égard de tout ce qu’ils ont : une bonne santé, une famille, des amis, des possessions matérielles, des valeurs, et qui caressent le rêve de plus d’abondance pour justement servir des intérêts collectifs, des intérêts éthiques, humanitaires, et redonner des merveilles qui ont reçu.

Et puis, dans la vie, il y a des cycles, des moments. Ceux où l’on est droit de rêver d’une villa provençale, ou ceux où une cabane de forêt ferait de nous des êtres immensément heureux.

Des moments, d’une même journée parfois, où le comble de bonheur réside simplement dans la contemplation du coucher de soleil, ou dans l’acquisition d’un parfum de luxe.

Nous avons tous le droit, et même le devoir de rêver et de se fixer des objectifs élevés.

C’est juste que la plupart des gens oublient de le faire, ou ne croient plus à rien.

Je suis persuadée que ce sur quoi je concentre mes pensées devient une réalité, d’une manière ou d’une autre.

J’ai le droit d’adorer ma vie, je sais me contenter, je suis pleine de résilience, et j’ai aussi le devoir de faire en sorte qu’elle ressemble davantage à mon idéal.

Car nous sommes dotés de capacités extraordinaires, et car il n’y a aucune limite dans ce que l’on peut créer, avoir ou faire.

Je crois fondamentalement en un être divers, multi-potentiel. Ne me demandez surtout pas de choisir entre tel ou tel modèle de vie car mon inspiration, mes sensibilités sont multiples.

Je te laisse avec ces quelques jolies notes.

J’espère que tout va bien de ton côté.

A bientôt,

Sana.

Tous droits réservés.

Publicités

16 réponses »

  1. Quand les gens cesseront de classifier les êtres, de les mettre dans telle ou telle case par pur refus de la complexité des choses et bien je crois que nous nous porterons mieux. Tu n’est pas en contradiction lorsque tu dis que tu te rends compte des cadeaux de la vie, des efforts que cela a nécessité et que dans un même élan tu souhaites, et c’est ton droit le plus stricte, te réaliser autrement, continuer à cheminer, à avancer. Espérance et ambition, deux mots qui ne sont pas sans rapport. Simplement l’un est davantage placé sous le signe de la foi alors que l’autre est, disons le tout de go, mal vu dans notre cher pays de France. Peux t’on demander au ciel d’être toujours le même.. nullement, tout est en mouvement tout le temps. Tu soulèves un tabou en quelque sorte.. entreprendre, se réaliser, avoir une certaine ambition et vouloir dans un même élan que le monde soit plus beau, plus juste ce n’est pas antinomique. Ne change rien Sana. Toujours un plaisir de te lire 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Mon cher Frédéric. C’est un bonheur de lire tes mots, qui remettent tout à leur juste perspective. J’étais justement en train de contempler le ciel, et autant te dire qu’il est loin d’être linéaire, ou homogène. J’allais dire 50 nuances. Non, 1000 nuances. Comme nous dans le fond, on est fait de pleins de nuances..

      Aimé par 2 personnes

  2. Réflexion intéressante pour les jeunes. Mais passé un certain âge: « Pourquoi devoir choisir entre se contenter ou vouloir plus ? » ne veut plus rien dire. Il suffit de se contenter de ce qu’on a et surtout ne jamais regretter de n’avoir pas succombé aux chimères de l’ambition, du fric et de la réussite à n’importe quel prix. Le bonheur est ailleurs. Il est où vous le voyez. Chacun son credo!
    J’ajoute que j’aime bien le rapprochement entre Gandhi (dont j’avais déjà entendu parler!) et Elton Musk pour lequel il m’a fallu Wikipédia pour faire sa connaissance. Il semble qu’on parle d’un fabriquant de bagnoles électriques, la plus grande stupidité actuelle puisqu’il est avéré que pour alimenter ces consommatrices d’électricité on doive (en France en tous cas) faire appel au nucléaire pour 75% de la production. Donc pour me faire transporter je préfère la lévitation du Mahatma que de cautionner l’ânerie nucléaire de la Tesla. Bonne nuit!

    Aimé par 2 personnes

    • Je suis clairement d’accord avec toi. Réflexion intéressante même pour les moins jeunes : j’ai deux exemples de dames de plus de 60 ans, l’une qui vient de créer son entreprise, et l’autre qui se lance seule dans un tour du monde ! Et l’ambition n’est pas seulement mesurée en euros, ce peut être l’ambition d’être une meilleure personne.

      Aimé par 1 personne

  3. A reblogué ceci sur L'actualité de Lunesoleilet a ajouté:
    Les pensées de deux hommes réunis dans un même article, si different dans leur signature astrologique
    Gandhi: Soleil en Balance et la Lune en Lion ( chemin de vie 9)
    ■ La Lune noire conjonction Neptune
    ■ Saturne trigone décroissant Neptune
    ■ la Lune conjonction le Noeud nord , son moteur l’adhésion d’un public a une transformation intérieure pour changer le monde extérieur
    ■ conjonction de Mars et Vénus dans l’axe d’opposition de la conjonction Jupiter/Pluton , un indice de la décroissance. ..
    ■ dessin planetaire , il y en a plusieurs, donc personnalité riche par son expérience.
    ■ la Lune dans l’encadrement Uranus et le Soleil et son objectif a été l’indépendance de son pays l’inde
    ■ le Soleil dans l’encadrement de la Lune et Mercure, le rayonnement de ces convictions au service de la diffusion de son enseignement
    Elon Musk : Soleil en Cancer et la Lune en Vierge (chemin de vie 7)
    ■ La Lune noire dans l’encadrement de la conjonction Pluton/Uranus
    ■ Saturne dans l’axe d’opposition Neptune conjonction
    ■ Mars conjonction le Noeud nord, son moteur c’est l’action
    ■ Mars Trigone croissant Vénus, favorise la croissance matérielle
    ■ dessin planétaire, il ne fait rien comme tout le monde, tout reste à inventer
    ■ la Lune dans l’encadrement de Mercure et Pluton, il y a un sens stratégique des idées et des remises en question.
    ■ le Soleil dans l’encadrement de Vénus et Mercure, personnalité charismatique et apprécié pour son ouverture du coeur et sa générosité. ..
    Je connaissais l’un et dans la curiosité de l’autre 🙏🙌

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s