Billets humeurs

Les 10 joies du blogging

Bonjour,
J’ai envie aujourd’hui d’évoquer les joies que me procure mon blog. Elles sont nombreuses mais j’ai choisi d’évoquer les 10 principales jouissances, exultations que je ressens en bloguant.
1. Le sentiment d’appartenance
Quand j’ai commencé à partager ma plume sur ce blog, je ne savais pas que quelques mois plus tard, j’allais me sentir appartenir à une communauté : celle des blogueurs. Pour tout te dire, je ne pensais pas accorder autant de temps à mon blog, je m’imaginais être une sorte de «passager clandestin» qui viendrait incognito, quand il le pourrait. Mais au fil de mes articles, et des retours, au fil des lectures des autres blogs, j’ai senti que j’aurais du mal à quitter cet espace. Il m’est devenu presque vital.
Et puis, il y a cette impression que seul(e)s celles et ceux qui tiennent un blog peuvent comprendre nos joies, et nos tourments. Même s’il m’a fallu énormément de temps pour que je puisse accepter le fait d’être «blogueuse», je suis ravie de faire partie de cette team, et j’aimerais en 2019 nouer davantage de contacts dans la blogosphère.
Enfin, en entendant quelqu’un parler de son blog, on prête une oreille attentive et on pense intérieurement : « ah génial, lui aussi il écrit ». Cela crée tout de suite un point commun.
2. Les rencontres
En fait, les écrits disent beaucoup d’une personne. « On écrit toujours avec de soi » disait Roland Barthes. Et en lisant les autres blogs, on s’imagine derrière quel genre de personnes se cache derrière l’écran. Il y a aussi ce plaisir de savoir que d’autres blogueurs suivent avec intérêt tes pérégrinations scripturales, et cette joie de nouer des amitiés «bloguesques». J’arrive même à souhaiter en lisant les articles d’autres personnes : « j’aimerais tellement qu’elle s’en sorte », «il doit être hyper intéressant dans la vraie vie ». Bref, quand on écrit c’est aussi un peu pour se faire lire, et pour échanger.
3. L’ouverture d’esprit
Si j’aime autant écrire ici c’est parce que je suis aussi une abonnée d’autres blogs. Et pour peu que tu sois abonné à d’autres espaces, parfois aux antipodes de tes passions premières, et bien tu élargis ton champ de connaissances, de perspectives. Tu tombes ainsi sur de merveilleux articles qui parfois, renversent tes schémas de pensée, ou tes certitudes les plus profondes.
C’est aussi pour cela que j’aime les gens qui lisent, ou qui écrivent (en général, les deux vont ensemble) : je leur trouve une largesse et une fécondité d’esprit, des plus agréables.
4. Les magnifiques commentaires
Qu’on se le dise, on écrit pour soi, et on écrit pour être lu. Alors, lorsque te parviennent les premiers commentaires, les premiers retours positifs : ton ego est alors à satiété. Tu te dis que ces belles personnes ont, non seulement pris le temps de lire, d’apprécier, mais aussi de laisser leur marque. Je ne sais pas toi mais j’aime à imaginer que ce sont des personnes engagées. Sans compter, l’effet motivant que cela te procure. Mais, je pense qu’il ne faut pas en être prisonnier. De la même façon que la course aux likes peut s’avérer vaine, nous ne bloguons pas pour les commentaires.

capture

Capture 2.PNG

Capture 3.PNG
5. Le recul sur sa propre vie
En écrivant, on prend le temps de choisir le mot adéquat, et c’est autant de temps pour la prise de recul. Sans compter que partager un article fait réagir des personnes au parcours, aux perceptions, aux envies différentes, ce qui fait que l’échange est enrichissant, et permet le recul sur sa propre situation. Je me souviens de l’article que j’ai rédigé sur mon côté Zèbre ou dans le fond en l’écrivant, je voyais ce trait comme étant un inconvénient. Quelques jours plus tard, et au vu des retours, j’ai pu enfin me dire que je tenais là une qualité. Même si on a nos défauts de nos qualités, ou les qualités de nos défauts.
6. Le sentiment d’utilité
Je me souviens de mon tout premier article. Il s’agissait d’un bref billet d’humeur sur les sans-abris. En l’écrivant, je m’étais dit : « et si, le temps de ces lignes, je me faisais la voix de ceux qui n’ont en pas, et si j’étais l’avocate de ces pauvres personnes ».
En fait, en écrivant, en conseillant, en partageant mes perceptions, j’ai l’impression d’être investie d’une mission (certes à mon humble niveau), j’ai le sentiment de distiller quelque chose de positif, d’envoyer des bonnes vibrations. Et quand je suis sollicitée par email pour des problématiques personnelles et que l’on me demande mon avis : mon sentiment d’utilité atteint son paroxysme.
7. La joie d’être soi-même
Quand j’ai commencé cette belle aventure, et que je lisais des blogs professionnels, à forte audience, à référencement maximal, et aux articles à base de « comment faire pour » : j’ai eu l’impression qu’ils étaient un peu sans vie, sans âme. Je lisais aussi beaucoup de conseils sur « comment bloguer », mais sans en appliquer les lectures car je voulais que les choses se fassent naturellement, et dans la fluidité. Et j’ai toujours été méfiante de ce genre de recettes. Bref, avec le temps, je me suis rendu compte qu’il y avait autant de façons de bloguer, que de blogueurs. Et cette activité n’étant pas une science exacte : la meilleure façon de tenir un blog est celle qui vient de nous-même.
8. Une créativité décuplée
Nous vivons une époque où si l’on ne ravive pas notre créativité au quotidien, on peut vite se retrouver morne et blasée, enfermée dans la routine du quotidien et dans la consommation de contenus. Ce que je trouve merveilleux dans le blogging c’est que nous sommes acteur : on crée du contenu, on laisse ainsi la part belle à ce qui nous fait vibrer. On choisit les images, les photos, la mise en page, les templates. On lit dans l’optique éventuelle d’en parler sur le blog. On rajoute de la vie, à la vie. Personnellement, c’est dans ces moments de créativité que je suis la plus heureuse. Rien ne remplacera le plaisir de poster un article, de prendre une photo, de peindre une toile, d’écouter un morceau.

crea.png
9. La fabuleuse démarche de développement personnel
En bloguant, tu repousses tes limites, et tu tais tes peurs. Je me souviens qu’au début, je me disais : « mais avec tout ce que j’ai écrit, tout le monde saura que c’est moi ». Ou lorsque je croisais des collègues, j’avais l’impression qu’ils m’avaient peut-être lu, ou qu’ils avaient entendu parler de mon blog. En soi, je ne vois pas où est la gêne. C’est juste qu’en écrivant, on offre des facettes de nous qu’on ne laisserait pas foncièrement voir de prime abord.
Aussi, tenir un blog nécessite une organisation. Ecrire, relire, commenter, ou répondre aux commentaires nécessitent du temps : et c’est autant de temps en moins pour la procrastination.
10. L’exercice de profondeur
En écrivant, on offre de la place à la profondeur. Certes, un blog c’est aussi beaucoup de forme, mais je reste convaincue que ce qui fait le charme d’un blog est justement le charme de son propos.
Nous vivons tellement une époque de surreprésentation du Moi, une ère d’apparences, que revenir à des choses plus profondes est appréciable. Tenir un blog c’est aussi faire cette expérience du « Plus grand que soi », c’est se sensibiliser aux problématiques profondes.
Est-ce que mes joies sont tiennes ? Ressens-tu d’autres joies en bloguant ?

A bientôt,
Sana,

Tous droits réservés.

Publicités

45 réponses »

  1. Coucou Sana,
    Le plus étrange, c’est que parfois, Il suffit d’un pur hasard pour rencontrer une personne qui nous marque à jamais. Alors, ne perdons pas confiance et gardons nos cœurs ouverts vers l’inconnu et l’imprévisible…
    Bonne journée à toi, peut-être sous la neige ! Clin d’œil et bisous d’Auvergne. ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Chère Sana,
    Je me vois dans tes descriptions, la joie d’écrire, rectifier, changer les termes. La joie de lire les écrits des autres blogueurs.
    Savoir que mon article a plu et que quelqu’un prenne le temps de me laisser ses impressions est très gratifiant.
    Merci pour ce billet.
    Très belle journée à toi 💕✨
    Yvonne

    Aimé par 4 personnes

  3. Bien sûr que je me retrouve en grande partie dans les joies, rencontres, créativité, découvertes (sur soi et les autres) du blogging 🙂 Comme beaucoup d’autres blogueurs et blogueuses sans doute. La blogosphère est riche de rencontres et de découvertes. Parfois, le temps me manque pour lire et parcourir les nombreux blogs que j’aime… et j’en découvre sans cesse 🙂
    J’aime beaucoup te lire. Vraiment très chouette et intéressant ton blog !
    Biz de Dom

    Aimé par 2 personnes

  4. Très bel article, encore une fois ^^ Je pense exactement pareil et j’ai beaucoup aimé te lire. J’avoue qu’au début de mon blog, j’avais tenté de m’attendre au pire : aux pubs, aux commentaires méchants, à l’absence de lecteurs…mais rien n’est arrivé finalement.
    Le blogging que je connais est un magnifique univers peuplé de gens biens…On se sent vraiment vivant d’apporter nos pierres à l’édifice quand on reçoit un compliment ou des remerciements.
    On se sent plus fort car, au fond, on a les mêmes convictions, on s’auto-entretient pour s’améliorer soi et les autres ^^ j’imagine parfois avec émotion qu’on se retrouverait tous dans une immense salle d’expo avec un badge portant nos noms de blog et prénom, hihi, ce serait rigolo, et je suis sûre qu’on se parlerait comme si on se connaissait de longue date ^^
    Merci pour la capture d’écran de mon blog, te citer était juste un élan naturel du cœur ❤
    à bientôt chère collègue de blog et d'esprit !

    Aimé par 2 personnes

    • Tu n’imagines pas combien de fois j’ai pensé au même scénario : tous dans une immense salle d’expo lumineuse, avec petits-fours, et ambiance musicale. Et nous, avec nos badges, en train de s’écrier : « ah mais c’est Marina là-bas de Less is more! », « je crois que c’est Sana des « secrets pour rayonner »!!!. Ce serait génial. A très vite

      Aimé par 1 personne

      • Ah ah ba alors, si ça se trouve, on l’a déjà réellement vécu en rêve, hihi, tu décris tout à fait ce que j’imagine :-D^^ Mais si un jour tu réalises ton rêve de passer à Courchevel pour faire les boutiques (je l’avais lu une fois sur un de tes articles), tu passeras me voir, je suis pas très loin 😉

        J'aime

  5. Bonjour Sana,
    Je vous rejoins dans vos écrits. Tenir un blog est une richesse inestimable dont nous n’avons pas conscience lorsque nous démarrons. Richesse de partage, de connaissance, d’amitié mais aussi de prise de maturité. Cette année cela fera 11 ans que je suis sur la toile, je n’ai nullement l’intention de m’arrêter. Personnellement je trouve que tenir un blog est positif.
    Bonne continuation à vous ! 🙂

    Aimé par 2 personnes

  6. Ahhhh, ces fameux articles « 10 conseils pour booster votre blog », « comment avoir un blog de champion » etc…QUELLE HORREUR 😀 Au début, j’étais comme toi, j’allais les lire tout en me disant que je ne faisais décidément rien comme il le fallait…et pourtant ça marché ! Je crois que l’essentiel, c’est de se faire plaisir et avant tout, d’être soi – toujours. Je te souhaite une belle continuation dans cette blogo un peu folle et beaucoup de plaisir à écrire.
    Passe une belle journée !

    Aimé par 1 personne

  7. Toujours aussi intéressant Sana. J’aime beaucoup ta façon de parler du blogging et de ce que l’on ressent. Pas évident, en effet, de se dire que derrière l’écran, il y a quelqu’un qui vous suit, vous apprécie ou vous déteste (si, si ça existe aussi !).
    Bloguer permet ainsi de garder le lien avec le monde virtuel et quand bien même, nous nous rencontrerions jamais, on sait qu’il y aura toujours au moins quelqu’un qui sera là !
    Très belle journée à toi.

    Aimé par 2 personnes

  8. Coucou Sana,
    Nous avons chacun(es) notre univers dans ce monde de la blogosphère ! Chacun(es) apportent ces conseils, ces impressions, ces colères, ces incertitudes, tristesses…. dans un monde qui va de plus en plus vite et incertain !

    Je ne pensais pas que tenir un blog serait pour moi une aventure extraordinaire, de partages, de rires, et de belles rencontres même si elles sont bien sûr virtuelles !

    Allez, et si on se donnait RDV dans 10 ans …. (tiens ça me rappelle une chanson !!)

    Bonne continuation Sana et au plaisir de te lire 😉
    à bientôt, Val

    Aimé par 1 personne

  9. Un très beau texte qui reprend l’essentiel de ce qui fait la joie d’être un(e) blogueur. Le plaisir d’écrire, d’être lu et de lire en retour, de découvrir, de partager, d’échanger, de rencontrer.. Le blog c’est un peu de tout ça et pleins d’autres choses encore ! Longue vie à nos échanges et à nos blogs, à cette passion qui nous animent toutes et tous. Beau weekend chère Sana ! 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. Bonjour Sana,
    On peut faire un blog pour gagner de l’argent. Il n’y a rien de mal à ça surtout si le blog est de qualité. Le tien donne beaucoup aux autres. C’est tout à ton honneur !
    Je te souhaite encore beaucoup de joie à bloguer.

    Aimé par 1 personne

  11. Bonjour mon amie SANA
    C’est l’heure pour moi de passer.
    Dans ton bel univers déposer un petit
    Commentaire d’amitié te dire que je ne t’oublie pas
    Malgré mon absence ou si peu sur le net
    Si chacune de mes pensées
    Se transformeraient en fleurs
    Chaque jour un bouquet
    Viendrait embellir ta demeure

    C’ est toute la douceur de leurs parfums
    Que je t’envoie!!!! rien qu’à toi.
    gros bisous.Bernard

    Aimé par 1 personne

  12. Quel joli article ! 🙂 Ça fait un moment que je me suis éloignée de la blogosphère, mais cette année, j’y reviens tout doucement, surtout pour lire, parfois commenter. Je vais peut-être écrire des articles un peu plus souvent, de nouveau, je ne sais pas encore, tout dépendra de mes envies…

    Aimé par 2 personnes

Répondre à Sana Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s