Développement personnel

Livrets pratiques : « Mon corps magicien »

Bonjour, Bonsoir,

Vous ferais je part, en ce deuxième jour du printemps, de deux petites pépites des éditions Buissière ?

Au niveau énergétique, les os suspendus (j’ignorais cette appellation) sont une porte d’entrée vers la profondeur de l’être. Ils sont en relation avec les aspects énergétiques et émotionnels.

Ces os suspendus (faciles à contacter du fait de leur situation très périphérique) sont au nombre de 9 :

– l’os hyoïde (en relation avec le chakra de la gorge) ,

– le sternum (reçoit les impacts émotionnels) ,

– les 2 omoplates,

– le sacrum (fondation de notre corps),

– les 2 rotules (portes d’entrée sur les jambes) : un travail sur ces dernières peut nous soulager des tensions rattachées aux jambes (tout ce qui nous « empêche » d’avancer, ou de « fléchir »);

– les 2 cuboïdes (clés de voûte du pied).

Par un toucher doux, et des gestes extrêmement simples, nous pouvons aider notre corps physique à éliminer des mémoires, des croyances. Pour se rendre disponible à ces pratiques, il faut s’enraciner, se connecter, se centrer, être bien présent ici et maintenant.

Ce livret nous apprend comment intervenir sur ces zones pour vaincre nos blocages, aller de l’avant…

Notre corps est d’ailleurs toujours reconnaissant : il nous renvoie alors la pareille en nous apportant bien être, détente, santé.

La seconde pépite est relative aux cicatrices, qui peuvent de trois ordres : physiques, énergétiques, émotionnelles. Au travers de différents protocoles tels que le massage, l’inhibition par le glaçon (le froid aide les tissus à se nourrir, et se régénérer), les lemniscates (ce sont des « huit » couchés symbolisant les mouvements intérieurs du corps) : le but est de lever les tensions, restaurer l’énergie de la zone concernée.

L’ouvrage souligne, en outre, l’importance de se sentir en paix avec sa cicatrice, « de pouvoir l’oublier quels que soient son emplacement et son histoire ».

Ayant la chance de ne pas posséder de cicatrice ( si ce n’est une petite au pied, stigmate de mes années casse-cou), j’ai expérimenté certaines techniques relatives aux os suspendus, notamment sur les genoux, et je dois que l’effet bénéfique se ressent.

Ce qui ne fait que confirmer que le corps est doté d’une intelligence infinie : il se rééquilibre, élimine ce dont il n’a plus besoin, pourvu qu’on lui accorde du temps, de la considération.

A bientôt,

Sana,

Tous droits réservés.

Publicités

4 réponses »

  1. Merci, c’est très intéressant ! J’ai fait les exercices, c’est agréable. Je pense que ce genre de principe peuvent aller très loin pour soigner, c’est clairement l’avenir. Le seul problème : les gens doivent apprendre à devenir acteur et se prendre en main…dur après des générations de prise de médicaments…bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je déteste les médocs. Bien sûr, ils s’imposent parfois mais si on se prenait en main davantage, si on s’ecoutait plus souvent.. On éviterait certains désagréments. Prends soin de toi. À très vite 😘🙏👍

      Aimé par 1 personne

Répondre à Le Phare Éclaireur Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s