Développement personnel

Chronique 23 : « Les 9 plaies de l’âme – L’ennéagramme : de la souffrance à l’abondance » Rose et Gilles Gandy, Editions Trajectoire

Bonjour,
Excellente découverte que celle de cet ouvrage sur l’ennéagramme : « Les 9 plaies de l’âme ».

9_plaies_ame_-_plat1

Vous connaissez probablement cette figure ésotérique. Elle remonte « au moins à Pythagore (400 av. JC) car ce dernier la dessine et évoque une théorie de neuf sphères sonores qui régissent le monde. [..].

C’est surtout par le soufisme, la branche mystique de l’islam, que l’enseignement arrivera jusqu’à nous.
« Depuis, la psychologie moderne et le management se sont emparés de l’outil, visant d’un côté à faciliter la gestion des humains dans l’entreprise, et d’un autre, à faciliter les relations humaines ».
La figure symbolique est dans un cercle : le cercle symbolisant l’univers, le cosmos, le ciel et la terre réunis. C’est le symbole du Tout, mais aussi du Rien. La figure centrale est composée de trois points (9-6-3). L’Ennéagramme renvoie à la notion traditionnelle du triple fonctionnement de l’être humain :

  • sa dimension physique rattachée à l’instinctivo-moteur;
  • sa dimension émotionnelle et affective;
  • sa dimension intellectuelle.

Cette figure comporte neuf points répartis autour du cercle : c’est le système décimal complet. On peut aussi y voir les 9 planètes du système solaire.

En outre, cette figure est dynamique : car elle n’enferme pas les individus dans des cases.

Ces neuf ennéatypes reposent sur la croyance en neuf mensonges, puisque chaque personnalité se construit « sur une vision parcellaire et tronquée de la réalité ».
Voici les neuf ennéatypes, et chacun d’entre eux repose sur des traits dominants, un physique et un type de vêtements spécifique, des métiers de prédilection, et une histoire particulière liée à son mensonge.

  • A/ Le 8 : exister c’est être fort. « Il faut être fort, contrôler toute situation et ne pas montrer de faiblesse ».
  • B/Le 9 : exister c’est être bien. Il faut être bien, tranquille, zen, gommer toute friction, tout conflit.
  • C/Le 1 : exister c’est être parfait.
  • D/Les 2 : être c’est être au service. Exister c’est rendre service, faire plaisir aux autres.
  • E/ Les 3 : être c’est paraître. Exister c’est réussir, et pour cela, il faut être vu.
  • F/ Les 4 : être c’est être spécial. Exister c’est être original, différent, pas comme les autres.
  • G/ Les 5 : être c’est savoir. Exister c’est comprendre.
  • H/ Les 6 : être c’est être loyal. Etre responsable, avoir des certitudes.
  • I/ Les 7 : être c’est être joyeux. Exister c’est se faire plaisir. « Le 7 est un éternel adolescent qui aime jouer dans toutes les situations. [..]Il n’aime pas les contraintes et a des problèmes avec ses engagements. C’est un créatif qui a dix idées nouvelles par jour, mais qui n’en met que peu en pratique.  » [..].

Nous souffrons car nous sommes dans l’ignorance ! Les traditions spirituelles ont toutes cherché à nous expliquer comment nous libérer de ce voile. Hélas, ces enseignements trop généraux sont souvent relégués au rang de dogmes. Il existe pourtant un outil pratique, accessible et pertinent : l’Ennéagramme.Héritée des traditions grecque et soufie, cette figure géométrique renferme un potentiel infini.Aujourd’hui, l’Ennéagramme est popularisé comme une méthode de développement personnel axée sur neuf types de personnalités. Mais dans cet ouvrage, en y adjoignant l’approche énergétique chinoise, Rose et Gilles Gandy l’éclairent sous un jour nouveau. Les neuf ennéatypes se traduisent par des plaies collectives qui se renforcent jusqu’à devenir des maladies physiques ou des problématiques mentales et relationnelles affaiblissant notre société et tous ses membres. Mieux que de décrire des comportements biologiques ou psycho-émotionnels, les ennéatypes les expliquent en profondeur. Au-delà des mensonges, des peurs ou des « péchés » auxquels ils sont associés, cette qualification n’est pas statique. L’ouvrage propose au lecteur de véritables clés afin d’infléchir ses conditionnements négatifs pour les transcender en vertus. Enfin, les auteurs dévoilent une pratique inédite : la réalisation de constellations énergétiques basées sur la figure de l’Ennéagramme. Elles illustrent et mettent en mouvement les errances des âmes lors de leurs parcours initiatiques terrestres. Grâce aux exercices proposés, chacun pourra aisément se reconnaître et ainsi engager le processus nécessaire pour évoluer en conscience. Dès lors, deviendrait-il possible de changer les conditions mêmes de sa destinée ?

Loin de vouloir dans un certain type de personnalité, cet excellent ouvrage nous ouvre les portes de la diversité de nos comportements.

Il nous invite à nous explorer : d’ailleurs, « Les 9 plaies de l’âme » contient de nombreux exercices pratiques pour nous permettre de nous reconnaître et ainsi engager le processus nécessaire pour évoluer en conscience.

« Le plus difficile est le travail sur soi, car si notre mental adore mettre les autres dans des cases (cela le rassure), il a par contre horreur de se remettre lui-même en cause ».

A bientôt,
Sana,
Tous droits réservés.

Publicités

1 réponse »

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s