Billets humeurs

Une seule question pour apprendre beaucoup sur la personnalité d’une personne

« La croyance populaire dit souvent que les jugements que nous portons sur les autres parlent surtout de nos propres défauts ou qualités. Nous projetons sur les autres nos états internes positifs ou négatifs, notre mal être, nos souffrances, nos angoisses, mais aussi nos joies, nos ambitions…etc. Ceux qui connaissent le modèle PNL du Méta-miroir de Robert Dilts ont expérimenté combien nous pointons chez les autres nos propres qualités et défauts. L’expérience individuelle n’étant pas une preuve en science, il était important de pouvoir disposer de données scientifiques permettant de transformer ce qui était considéré jusqu’à présent comme une hypothèse utile pour un travail sur soi (un coaching, psychothérapie…etc.) en données « preuves scientifiques».

C’est ce qu’a réalisé l’étude de Dustin Wood et coll. Publiée sous le titre “Perceiver effects as projective tests: What your perceptions of others say about you”.

Après la lecture des résultats de l’étude, vous n’aurez plus envie de dire du mal de qui que ce soit. Donc avec une seule question vous pouvez savoir beaucoup de chose sur les traits de personnalité d’une personne : « Que pensez-vous de cette personne ? ».

pl.png

La personne généreuse voit les autres comme généreux et la personne égoïste voit aussi les autres comme égoïstes. Pour le Dr Dustin Wood, « De très nombreux traits de personnalité négatifs sont associés à la perception négative des autres. La simple tendance à voir les gens de façon négative signale une plus grande probabilité de dépression et de troubles divers de la personnalité « .

Les conclusions du travail de l’équipe du Dr Dustin Wood proviennent de trois études dans lesquelles les participants ont été invités à juger les caractéristiques positives et négatives de trois autres personnes. Ces résultats montrent que plus ils jugeaient les autres de façon positive, plus ils se révélaient être eux-mêmes heureux, enthousiastes, capables, émotionnellement stables et plus satisfaits de leur vie. Et à l’opposé, ceux qui jugeaient les autres de façon plus négative montraient des niveaux plus élevés de narcissisme et de comportements antisociaux. Les chercheurs sont retournés un an après auprès des participants et ont constaté la stabilité des résultats.

Donc juger les autres parle avant tout de celui qui juge, et cela semble stable dans le temps. Donc médire sur l’autre, c’est laisser parler la face obscure qui est en nous. Les troubles de la personnalité sont souvent diagnostiqués au moins en partie par la façon dont les individus voient les autres, disent les auteurs : « … Bien que les narcissiques puissent percevoir les autres comme étant sans intérêt ou sans valeur, cela peut ne pas refléter la façon dont ils se voient. De même, les personnes présentant des troubles de personnalité avec des comportements paranoïaques peuvent croire que les autres sont malveillants et peu dignes de confiance, même si elles ne peuvent pas se percevoir de cette façon. […] Le machiavélisme se mesure généralement en partie en demandant aux individus le niveau perçu de manque de sincérité, d’intégrité ou l’altruisme dans les actions des autres, et les comportements narcissiques est animé par la croyance que les autres sont inférieurs, sans intérêt, et peu dignes d’attention. «  »

Commentaires : Les résultats de ces études apportent des arguments convaincants à l’affirmation suivante : la façon dont les individus perçoivent généralement les autres est une différence individuelle stable qui révèle beaucoup sur la personnalité de l’observateur. Voilà de quoi réfléchir avant de dire du mal de vos contemporains. Ce que je pense également c’est que le fait de pointer systématiquement les points forts des autres vous aidera à prendre conscience de vos propres points forts. Dire du bien de ceux qui nous entoure contribue à notre propre bonheur. Si vous ne me croyez pas, vous pouvez toujours tenter  la technique PNL du méta miroir dont je vous parlais au début de l’article.

Copyright Jean Luc Monsempès

Référence : Perceveur effets que les tests projectifs: Ce que vos perceptions des autres disent de vous .; En bois, Dustin; Harms, Peter; Vazire, Simine Journal de Psychologie Sociale, Vol 99 (1), juil 2010, 174-190.
https://my.apa.org/apa/idm/login.seam?ERIGHTS_TARGET=http%3A%2F%2Fpsycnet.apa.org%2F%3FloadState%3D1

Pour ma part, je t’avais parlé de cette notion « de voir en l’autre ce que je suis » dans un article il y a quelques mois : Peut-on vraiment rencontrer l’autre ?; 

Au plaisir,

Sana,

Publicités

Catégories :Billets humeurs

5 réponses »

  1. Voir en l’autre ce que je suis ? Oui bien sûr. Mais d’après ce que j’ai expérimenté moi même, c’est plutôt au travers de mes blessures, de mes réactions négatives à un mot ou un acte que j’ai pu comprendre qui je suis. Bon d’accord, ça fonctionne aussi dans le positif … Pour autant devons nous toujours juger l’autre ? Tu termines en demandant  » Pouvons nous vraiment rencontrer l’autre ? » Oui je le crois, justement en accueillant l’autre tel qu’il est, sans jugement, avec ses qualités et ses défauts. Mais peut être suis je une idéaliste ? 😉

    Aimé par 2 personnes

  2. Merci pour cet article très intéressant. Je suis convaincu qu’effectivement, quelqu’un qui critique, rabaisse ou méprise l’autre ne peut pas être quelqu’un d’heureux. Avoir ce besoin de réduire quelqu’un et de se valoriser au détriment de celui-ci, c’est une preuve que quelque chose ne va pas. Je l’ai compris en réalisant que, moi-même, j’avais pu utiliser ce moyen pour me sentir mieux et que, finalement, il fallait surtout que j’apprenne à m’aimer pour ne pas me mettre en colère envers l’autre. Et puis, bizarrement, quand j’ai eu plus confiance en moi, j’étais capable d’aimer beaucoup mieux et de faire preuve de plus de bienveillance. Pour avoir reçu certaines critiques que je trouvaient infondées ensuite, j’ai compris qu’effectivement, tout ça en dit long sur la personne qui critique, plus que sur moi. Alors merci d’en parler ici avec des mots justes et même des preuves. Ca pourra aider pas mal de monde, je pense. 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s