Billets humeurs

Fais, et tu sauras

Si je ne me lance pas, je ne saurais jamais. Je vais les faire ces 796 km, et je verrai par moi-même. Je pourrai tergiverser encore très longtemps mais, cette année je n’ai plus le temps. Et j’en aurai de moins en moins. Je sais ce que cela va impliquer. Mais je suis prête. Je ne l’ai jamais autant été. Peut-être que ce sera la douche froide. Peut-être aussi que ce sera le feu ardent, au contraire.

Nous, les « balance », nous sommes comme cela. Disons qu’on mets un peu de temps à passer la première mais une fois dans l’arène : plus rien ne nous arrête, et tout recul en arrière est difficilement envisageable. Je me prépare aux deux éventualités.

Et si jamais, la vie est avec moi : j’assumerai pleinement ma décision. Changement de carrière, de lieu de vie,. Je suis prête. Depuis le temps que j’attends des changements radicaux, il ne faudrait pas se débiner à présent.

Je ne sais pas si tu es un peu comme cela ou pas : quand tu te rends compte que tu es à une « décision » de voir ton destin bousculé, tu en viens à te demander si c’est vraiment ce que tu veux ou pas. Tu espères même que finalement ce vœu ne se concrétise pas : car tu as peur de ce que cela implique. Tu as peur d’être noyé dans le fameux bonheur (la fameuse réussite) dont tu as toujours rêvé. Tu as peur de devenir visible, d’être sous le feu de la rampe.

Mais en même temps, si tu ne fonces pas, tu risques de te le reprocher quelques mois plus tard. Et tu te sentiras frustré, tu regretteras ne pas être allé au bout alors que tu étais si proche du but, mais tu as laissé filé ta chance.

C’est comme si nous avions peur du bonheur. Nous avons tellement entendu dire qu’il relevait d’une quête improbable, qu’inconsciemment, on fait tout pour le bafouer.

Aurions-nous peur d’être pleinement accompli ? Aurions-nous peur d’être heureux ? Pourquoi ce serait trop beau pour être vrai ?

Bien sûr que nous pouvons tout avoir dans la vie. Il faut juste savoir se positionner, et accueillir, à bras ouverts, les opportunités que la vie nous tend. Même en échafaudant les meilleurs scénarios dans ma tête, même en faisant tourner mille fois le pendule, je ne connaitrai pas l’issue tant que je ne suis pas pleinement engagée : c’est en prenant des décisions et des actions concrètes que tout se matérialise.

Comment veux-tu avoir le choix si tu ne t’ouvres pas aux diverses possibilités ? Comment veux-tu être certain(e) de ton choix si tu ne l’expérimentes pas ?

C’est un énorme pari sur mon avenir. Mais j’ai besoin de ce grand saut. Advienne que pourra. De quoi ai-je peur ? De choisir et de regretter ? Je ne connais personne qui se soit lancé dans l’inconnu sans la petite boule au ventre. Aucun entrepreneur ne s’est lancé en étant sûr à 100% de son projet. Toutes les femmes, au moment des essayages de robe, ou en signant devant monsieur le Maire, se sont demandées si elles ont fait le bon choix. Personne n’a encore envoyé sa démission les deux jambes croisées sur le bureau, et les deux mains derrière la tête, en sifflant. 100% des gagnants ont tenté leur chance.

Pourquoi m’interdirai-je de réussir, d’être trop heureuse ? Aurais je peur de laisser sur le carreau certaines personnes ?

Ce qui compte c’est que tu sois aligné avec tes choix. Parce que si tu attends d’avoir l’assentiment de tout le monde : tu feras forcément des déçus. Ton choix t’appartient. Ne te délègues jamais cet immense pouvoir à quelqu’un d’autre.

Même si tu es seul(e) à y croire : fais-le. Tu n’as besoin de la baraka de personne. Agis en fonction de ce qui te fait vibrer, toi. Agis en fonction de tes propres envies.

Je me suis d’ailleurs rendu compte que la plupart de nos inhibitions émanaient de ceux qui nous aiment le plus : peut-être qu’ils ont tellement peur pour nous qu’ils nous freinent là où nous aurions besoin d’un méga coup d’accélérateur.

J’aime bien cette expression : l’avenir nous le dira. Non, l’avenir ne dit jamais rien à ceux qui attendent, passivement, les miracles du ciel.

L’avenir parle à ceux qui croient en lui, et agissent, sans le moindre coup d’œil dans le rétroviseur. Quoiqu’il en soit, je nous souhaite à tous le meilleur.

La vie est trop courte pour la passer a regretter tout ce qu’on n’a pas eu le courage de tenter.

Sana,

Catégories :Billets humeurs

19 réponses »

  1. C’est un peu comme pour une voiture: Si on supprime les rétroviseurs extérieurs l’aérodynamisme est meilleur, on va plus vite vers sa destination mais… on ne voit plus vers l’arrière donc le passé! Et c’est souvent positif. Meilleurs voeux pour un avenir qui sera forcément meilleur. Amicalement!

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Sana,
    Je suis curieux. Tu nous diras ?
    Je comprends ce que tu écris : la peur de réussir, en arriver à presque espérer ne pas concrétiser. Et aussi les conseils des proches, parce qu’ils t’aiment, ils ne souhaitent que ta sécurité et ne se rendent pas compte que tu attendrais plutôt un encouragement.
    Si ton projet te tiens vraiment à cœur, tu as raison de te lancer.
    Si tu réussis (ce que je pense), tu seras comblée. Si tu ne réussis pas, tu auras acquis une grande expérience utile pour plus tard. Dans les deux cas tu seras gagnante.
    Bon courage !

    Aimé par 1 personne

  3. Tu as totalement raison, je me couche tous les soirs avec mes doutes. Je pense que c’est normal et c’est ce qui me permet le lendemain de me dire n’abandonne pas. Rome ne s’est pas fait en 1 jour, un jour ton entreprise fonctionnera. Je crois en moi, parce que comme tu dis, hé suis la seule à pouvoir m’apporter cette force.

    Aimé par 1 personne

  4. J’en veux plus ! J’espère que tu partageras l’avancée de ce renouveau, de tes projets et de tes ressentis par rapport à tout ça. Ton article est remplie d’espoir et ça donne envie de dépasser ses peurs. Parce que oui, je crois que les peurs sont justement là pour être dépassées et que c’est quand tu le fais que tu dévoiles de merveilleuses surprises. Bravo et bonne chance à toi 😀

    Aimé par 1 personne

Répondre à Neophyl Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s