Il y a un temps pour fleurir..

Il y a des fois où, sans efforts aucuns, nous matérialisons les plus belles choses. Il y’en a d’autres où l’acharnement, la détermination, s’avèrent vaines.

Il y a ces fois où la stratégie, la planification, l’analyse nous paralysent. Et il y a ces autres moments, où en un éclair de lucidité, nous mettons le doigt sur le détail qui fait basculer la balance en notre faveur.

Il y a ces regards qui contiennent tout un monde, et il y a ceux qui marquent l’éloignement. Il y a ces rencontres fortuites qui bouleversent nos équilibres, et il y a celles dont on se serait bien passé. Il y a ces moments de lumière intense où tout prend son sens, et il y a ceux où le brouillard intense nous fait perdre le nord.

Il y a ces personnes avec lesquelles nous nous sentons joyau, et celles avec lesquelles nous ne sommes qu’une laide parure. Il y a celles qui, bon gré mal gré, naviguent entre ombre et lumière, et il y a les lumineuses destinées à briller.

Il y a un temps pour semer, un temps pour récolter.

Je suis sûre que la vie a son propre timing. Il n’y a rien à regretter, rien à envier car tout arrive au moment où la vie le décrète.

À l’instar de Christian Bobin, le poète contemporain, je dirais :

« La vie a son rythme, elle a ses heures ; j’essaye juste d’être au rendez-vous ».

A bientôt,

7 réflexions sur “Il y a un temps pour fleurir..

    1. Je te propose une variante : quant à l’amour, il est à semer en toutes saisons.

      « Lorsque l’amour vous fait signe suivez-le,
      Bien que ses chemins soient escarpés et sinueux.
      Et quand ses ailes vous étreignent, épanchez-vous en lui,
      En dépit de l’épée cachée dans son plumage qui pourrait vous blesser.
      Et dès lors qu’il vous adresse la parole, croyez en lui,
      Même si sa voix fracasse vos rêves, comme le vent du nord saccage les jardins.
      Car comme l’amour vous coiffe d’une couronne, il peut aussi vous clouer sur une croix.
      Et de même qu’il vous invite à croître, il vous incite à vous ébrancher.
      Autant il s’élève au plus haut de vous-même et caresse les plus tendres de vos branches qui frémissent dans le soleil,
      Autant cherche-t-il à s’enfoncer au plus profond de vos racines et à les ébranler dans leurs attaches à la terre.
      Pareilles à des brassées de blé, il vous ramasse et vous enlace.
      Il vous bat au fléau pour vous mettre à nu.
      Il vous passe au tamis pour vous libérer de votre balle.
      Il vous moud jusqu’à la blancheur.
      Et il vous pétrit au point de vous assouplir… « Khalil Gibran 🎉✨

      Aimé par 2 personnes

  1. Oui, Sana, dans la vie, il y a un temps pour toute chose et pour toute œuvre !
    Et, bien souvent, on ne soupçonne pas que ces expressions puissent avoir une origine biblique.
    « Il y a un temps pour tout, un temps pour toute chose sous les cieux : un temps pour naître, et un temps pour mourir ; un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté… »
    (L’Ecclésiaste – chapitre 3, l’un des livres de sagesse de l’Ancien Testament !)
    Bien amicalement. Bisous. ❤

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s