Sois belle…

  • « Attends Sana, je vais voir à quoi je ressemble », me dit-elle en se précipitant sur le miroir.

J’ai surenchéri :

  • « Les boucles, à ton avis : je mets les longues ou les petites ? », demande-je.
  • « Tout te va à merveille. Mets les longues », me répond elle.
  • « Mince, je n’ai pas mon anticerne ».
  • « Tiens le mien. Prête-moi ton parfum please ».
  • « Je mets les escarpins, ou mes sandales ».
  • « Meuf, tu es déjà grande. Mets les plates ».
  • « Attends, cheveux lâchés one side ou mode chignon-bas ? ».
  • « Chignon bas, ça fait grave glam sur toi ».

Les essayages. Les coups d’œil dans le miroir. Les allers retours entre la salle de bain et le salon. Au bout d’une heure, je m’affale sur le canapé en attendant que ces dames soient prêtes, et en regardant la scène.

Les vêtements sont amoncelés au centre du salon, une montagne de cintres trône sur la table au milieu des flacons de parfum, les chaussures ont quittées leur boîte en carton.

Je lance quelque chose comme :

« Les filles, pourquoi on s’inflige tout ça ? », en riant.

L’une d’elle me répond :

« Dans le fond, on n’a pas besoin de tout ça. Mais bon, quelque part, on est obligées de se faire belle ».

En réalité, plus te mets sur ton trente et un, plus tu as besoin de te mettre sur son trente et un. Et plus tu le fais, et plus les gens sont habitués à te voir de la sorte. Et tu t’habitues à te voir de la sorte. Au bout d’un moment, tu t’enfermes dans cette image que tu as de toi, et la moindre aspérité te gêne.

« Et il est réellement important de bien comprendre cette vérité, pour ne pas passer sa vie sur son physique dans l’espoir d’être aimé.

De plus, cette obligation d’être belle amène les femmes à se détester et les enferme dans un cercle vicieux : je me fais belle mais on ne m’aime toujours pas, donc je me déteste, donc je vais me faire encore plus belle, mais on ne même toujours pas, donc je me hais encore plus, et je vais me faire encore plus belle…etc.

On en vient à traquer le moindre défaut, la moindre aspérité qui viendrait, comme du vitriole, nous enlaidir et nous éloigner encore plus de notre idéal d’amour. Rares sont les femmes qui aiment leur corps aujourd’hui.

La société, en prônant la beauté comme valeur essentielle à l’amour, a déclaré la guerre au corps des femmes :

« Tu veux être aimée ma fille, alors fais-toi belle, même si tu dois en souffrir. » Les femmes deviennent alors coupables de leurs moindres défauts, car, avec toutes les injonctions, conseils, explications, sur la beauté féminine, tous les produits pour embellir le corps des femmes, si elles sont encore imparfaites, c’est qu’elles le veulent bien. C’est qu’elle n’a pas assez fait d’effort ».

Halte au diktat de la beauté. Nous sommes les plus belles créatures de la Terre. Nous devrions pouvoir choisir, décider de nous faire belle ou non.

N’est ce pas ?

Sana,

Tous droits réservés.

3 réflexions sur “Sois belle…

  1. La beauté des corps est dans leur nudité…L’habillement, le maquillage…protège la femme et l’enrobent de mystère, (accessoirement lui tiennent chaud). Sa liberté tient à ce qu’elle peut en rester là… ou décider de susciter le désir. Et cette liberté lui est due; elle est remarquable, respectable, appréciée et inviolable.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s