Lumières d’exil de Christian Faure

« 25 août 1930. J’occupe ces mois d’été à aider mes amis communistes dans leur lutte contre le fascisme qui pointe son nez ici aussi. Les adeptes des idées nationalistes se renforcent au fur et à mesure que le pays est touché par la crise boursière américaine qui est devenue une crise financière généralisée.

Je suis retourné depuis quelques temps en Allemagne avec quelques camarades autrichiens où je soutiens mes amis communistes allemands dans leur campagne électorale. Les élections législatives vont se dérouler au mois de septembre et elles sont importantes pour l’avenir du pays qui sombre peu à peu dans la crise ». [..]

Lumières d’exil retrace l’histoire vraie d’un jeune révolutionnaire indien qui fuit l’Inde de 1930 comme passager clandestin confiné sur un paquebot italien. Il est le disciple de Swami Prajnanpad, un maître hindou qui propose une nouvelle interprétation de la doctrine Advaïta védanta. Au cours de son périple, dans une Europe au bord de l’implosion, il rencontre 3 grandes figures de l’hisoire : Maxime Gorki, Albert Einstein et Sigmund Freud, génies plus ou moins proches de l’exil.

C’est un très beau roman initiatique qui révèlent, au fil des pages, toutes les dimensions de notre société contemporaine : spirituelles, sociales, scientifiques, psychologiques, géopolitiques. C’est une invitation à remettre en question ce qui nous semblait acquis, à réinterroger nos croyances personnelles, à enrichir nos perspectives personnelles, et élargir notre vision du monde.

« Ce qui me frappe dans les tenues des Occidentaux, qu’ils soient riches ou pauvres, italiens ou allemands, ce sont leurs couleurs. Leurs vêtements sont sombres, tristes, ternes. Beaucoup plus que je ne l’imaginais, les Britanniques des colonies ont des tenues plus claires comme probablement tous les Occidentaux colonialistes. Mais ce ne sont pas les coloris des saris de nos femmes indiennes ou les robes safran de nos moines ».

On ressort enrichi cette lecture. On en apprend beaucoup sur cette Europe des années 1930, sur la psychanalyse, sur tous les enjeux de cette époque.

Sana,

Tous droits réservés.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s