À la Une

Confinement et équanimité

Bonjour,

J’espère que tu vas bien et que tu profites de ce temps inédit qui s’offre à chacun d’entre nous. J’accueille ce temps, hors du temps, comme une parenthèse dans notre vie trépidante. Je crois même avoir vibré cela. Je crois même avoir demandé, dans mon for intérieur, il y a quelques mois de cela d’avoir du temps pour moi et maintenant qu’il s’offre à moi, je ne vais pas en vouloir ni aux gouvernements, ni à la communauté scientifique, et encore moins, aux gens qui sortent de chez eux.

Lire la suite

À la Une

Il y a un temps pour fleurir..

Il y a des fois où, sans efforts aucuns, nous matérialisons les plus belles choses. Il y’en a d’autres où l’acharnement, la détermination, s’avèrent vaines.

Il y a ces fois où la stratégie, la planification, l’analyse nous paralysent. Et il y a ces autres moments, où en un éclair de lucidité, nous mettons le doigt sur le détail qui fait basculer la balance en notre faveur. Lire la suite

Transformer son esprit pour changer de vie, de Michèle Chouan

« Vous voulez changer votre vie ? En petit ou en grand. Vous en avez assez des obstacles, difficultés ou épreuves externes ou internes qui s’accumulent sur votre chemin ? Vous êtes découragé de trouver un jour le « mode d’emploi » pour réussir, réaliser vos rêves ou tout simplement vous sentir bien ? Ce livre est pour vous. Transformer votre esprit pour changer votre vie est un guide de développement personnel en 9 leçons, basé sur le récit de vie de l’auteure et le travail qu’elle a fait sur les challenges qu’elle a rencontrés dans son existence.
Par ce travail sur soi, elle est passée de l’obscurité psychique à la lumière et sa vie s’en est trouvée changée. Cet ouvrage est éminemment pratique et répond à des questions existentielles aussi bien que métaphysiques. Il vous guide dans votre démarche pour surmonter vos difficultés, maîtriser et donner du sens à votre vie. Il est illustré de nombreux cas pratiques ».
Lire la suite

Agenda 2020 Bien-être et détente : Nathalie Saulnier

A chaque saison, ses bienfaits, ses énergies vitales. Si l’hiver est la saison des grands froids, du repli sur soi, le printemps est la saison du renouveau. Les premières feuilles apparaissent, toute la nature est en éveil. Souvent associé à la jeunesse, le printemps est la saison du renouvellement à tous les âges de la vie. Quand l’été arrive, la chaleur pénètre nos corps et nos cœurs : c’est la saison idéale pour prendre le temps de vivre, savourer la pulsion de vie de l’instant présent.

Capture-17

Puis, la douceur se prolonge par l’été indien : nous profitons des derniers repas au soleil, avant que la nature entame un nouveau cycle. Enfin, tandis que les premières feuilles rouges apparaissent sur les arbres, les jours commencent à raccourcir : l’automne, la saison du souffle, fait ses premiers pas.

Lire la suite

À la Une

Le premier souffle de ce que nous sommes

Dans la graine, il y a l’arbre en potentiel. Et s’il y avait déjà tout en nous ? Et s’il n’y avait rien à comprendre, rien à analyser mais tout à expérimenter ? Et si la recherche du sensationnel était un leurre ? Et si finalement il n’y avait rien à chercher, rien à trouver ? Et si les crises de sens étaient précisément un moment où notre âme chercherait à nous faire grandir ? Et si la joie était l’expression de notre nature profonde ?

Et si quoiqu’il nous arrive, nous n’avions rien à prouver ? Et si à chaque fois que nous ressentions une résistance à poursuivre, il nous fallait voir en cela le signe que ne suivons pas notre voie supérieure ?

Lire la suite

Chaque rencontre est un trésor

Depuis des millénaires en Inde, 4 sagesses sont transmises oralement de génération en génération et aident chacun à vivre en conscience.

Découvrez dans cet extrait du nouveau livre de Caroline Frisou quelques lignes à propos de la première leçon de sagesse : chaque rencontre compte et porte son lot d’apprentissage.

Sagesse n°1 : Quiconque vous rencontrez est la bonne personne

Cette première sagesse signifie que chaque individu qui entre dans notre vie y participe pour une raison singulière. Aucune relation ne peut donc être a priori qualifiée d’insignifiante, qu’elle soit éphémère ou qu’elle semble superficielle.

Oui, chaque rencontre sur notre route jouera un rôle dans notre existence : si certaines personnes nous apprennent quelque chose sur la vie ou sur nous-même, d’autres nous tendront la main au moment opportun ou nous feront avancer sur notre chemin. À première vue, cette philosophie peut sembler surprenante, notamment pour les Occidentaux.

Lire la suite

« Le chemin de Sophia » : 45 somptueuses cartes

J’adore cette idée de s’en remettre à plus grand que soi pour éclairer notre chemin, notre décision, asseoir un ressenti, confirmer une intuition, ou juste laisser l’univers nous dire quelque chose. Je dois avouer que je n’y connais pas grand-chose en art divinatoire, je sais juste que parfois je tombe sur des cartes qui me parlent tellement que leur message ne me laisse pas indifférente. C’est ainsi que j’ai reçu ce somptueux coffret de 45 cartes, accompagné d’un livret. Dès l’ouverture du paquet, je me suis senti bien. Le pochon violet, la couleur de ces belles cartes, leur texture. J’ai immédiatement voulu lire certaines cartes, m’attarder sur les images, puis, j’ai refermé le tout jusqu’au soir. J’ai alors allumé une bougie, pris le jeu de cartes entre mes mains. J’ai, à ma façon, mélangé le tout et ai choisi une carte.

Quelle fut ma surprise. Quel fut mon étonnement. Dans le fond, il n’y a pas de hasard, que des synchronicités. La carte venait en écho de mon questionnement du moment. Il y a pourtant 45 cartes dans ce coffret. Comment diable ai-je réussi l’exploit de tirer celle qui était en parfaite harmonie avec mon émotion, mon questionnement du moment (l’engagement)? Peut-être parce que quand notre subconscient est habité de quelque chose, l’univers conspire à en manifester les signes, à en semer les graines tel le petit Poucet.

sohia tout7.jpg

« Le Chemin de Sophia s’appuie sur l’héritage que les symboles nous ont laissé au cours de l’Histoire. Ils enrichissent notre parcours personnel et nous font progresser dans notre cheminement intérieur. Il ne s’agit pas ici d’offrir des réponses toutes faites qui réduiraient le champ des possibles, mais de proposer des clés d’interprétation. Elles seront des compagnons de route efficaces afin d’aiguillonner la rêverie et d’alimenter la réflexion. Par cette réflexion, par cette rêverie, vous seront fournies les belles bûches capables d’alimenter ce grand feu de la pérégrination intérieure grâce auquel tout s’éclaire, tout s’illumine et tout s’agrandit ».

sophia3.jpg

Le coffret contient un livret et 45 cartes. 45 illustrations, 45 sujets de réflexion. Les illustrations de Sophie Brunat sont accompagnées des textes de Thomas Grison. Rêver, penser avec l’image, avec l’image et le titre de l’image, et/ou avec le texte du livret.

Le-chemin-de-Sophia

« Des clés sont données, mais c’est à chacun de faire son chemin… Le texte vient s’appuyer sur le paysage intérieur que l’image a créé. Car si l’image sert à voir le texte, celui-ci en retour sert à lire l’image. Cette complémentarité est essentielle pour qui désire arpenter le chemin de rêverie et de méditation qui mène à la sagesse ».

J’adore ces belles cartes. J’accueille ce que je pense y lire, y comprendre. Elles m’aident dans mes pérégrinations intérieures. Je ne force rien. Je ne demande rien. Elles sont là pour éclairer mon chemin, pour élargir mes perspectives. J’aime le sentiment de sagesse qu’elle me procure. J’aime le sentiment de plénitude dans lequel je m’enveloppe en les consultant.

Si jamais l’idée d’ouvrir ton champ de conscience t’enchante, si tu aimes entrer en contact avec « plus grand que toi », voici le lien pour te les procurer. Je suis certaine que tu ne seras pas déçu.

C’est ICI

A très vite,

Belle semaine à toi.

Sana,

 

 

 

Fais, et tu sauras

Si je ne me lance pas, je ne saurais jamais. Je vais les faire ces 796 km, et je verrai par moi-même. Je pourrai tergiverser encore très longtemps mais, cette année je n’ai plus le temps. Et j’en aurai de moins en moins. Je sais ce que cela va impliquer. Mais je suis prête. Je ne l’ai jamais autant été. Peut-être que ce sera la douche froide. Peut-être aussi que ce sera le feu ardent, au contraire. Lire la suite

À la Une

Une seule question pour apprendre beaucoup sur la personnalité d’une personne

« La croyance populaire dit souvent que les jugements que nous portons sur les autres parlent surtout de nos propres défauts ou qualités. Nous projetons sur les autres nos états internes positifs ou négatifs, notre mal être, nos souffrances, nos angoisses, mais aussi nos joies, nos ambitions…etc. Ceux qui connaissent le modèle PNL du Méta-miroir de Robert Dilts ont expérimenté combien nous pointons chez les autres nos propres qualités et défauts. L’expérience individuelle n’étant pas une preuve en science, il était important de pouvoir disposer de données scientifiques permettant de transformer ce qui était considéré jusqu’à présent comme une hypothèse utile pour un travail sur soi (un coaching, psychothérapie…etc.) en données « preuves scientifiques».

C’est ce qu’a réalisé l’étude de Dustin Wood et coll. Publiée sous le titre “Perceiver effects as projective tests: What your perceptions of others say about you”.

Après la lecture des résultats de l’étude, vous n’aurez plus envie de dire du mal de qui que ce soit. Donc avec une seule question vous pouvez savoir beaucoup de chose sur les traits de personnalité d’une personne : « Que pensez-vous de cette personne ? ».

pl.png

La personne généreuse voit les autres comme généreux et la personne égoïste voit aussi les autres comme égoïstes. Pour le Dr Dustin Wood, « De très nombreux traits de personnalité négatifs sont associés à la perception négative des autres. La simple tendance à voir les gens de façon négative signale une plus grande probabilité de dépression et de troubles divers de la personnalité « .

Les conclusions du travail de l’équipe du Dr Dustin Wood proviennent de trois études dans lesquelles les participants ont été invités à juger les caractéristiques positives et négatives de trois autres personnes. Ces résultats montrent que plus ils jugeaient les autres de façon positive, plus ils se révélaient être eux-mêmes heureux, enthousiastes, capables, émotionnellement stables et plus satisfaits de leur vie. Et à l’opposé, ceux qui jugeaient les autres de façon plus négative montraient des niveaux plus élevés de narcissisme et de comportements antisociaux. Les chercheurs sont retournés un an après auprès des participants et ont constaté la stabilité des résultats.

Donc juger les autres parle avant tout de celui qui juge, et cela semble stable dans le temps. Donc médire sur l’autre, c’est laisser parler la face obscure qui est en nous. Les troubles de la personnalité sont souvent diagnostiqués au moins en partie par la façon dont les individus voient les autres, disent les auteurs : « … Bien que les narcissiques puissent percevoir les autres comme étant sans intérêt ou sans valeur, cela peut ne pas refléter la façon dont ils se voient. De même, les personnes présentant des troubles de personnalité avec des comportements paranoïaques peuvent croire que les autres sont malveillants et peu dignes de confiance, même si elles ne peuvent pas se percevoir de cette façon. […] Le machiavélisme se mesure généralement en partie en demandant aux individus le niveau perçu de manque de sincérité, d’intégrité ou l’altruisme dans les actions des autres, et les comportements narcissiques est animé par la croyance que les autres sont inférieurs, sans intérêt, et peu dignes d’attention. «  »

Commentaires : Les résultats de ces études apportent des arguments convaincants à l’affirmation suivante : la façon dont les individus perçoivent généralement les autres est une différence individuelle stable qui révèle beaucoup sur la personnalité de l’observateur. Voilà de quoi réfléchir avant de dire du mal de vos contemporains. Ce que je pense également c’est que le fait de pointer systématiquement les points forts des autres vous aidera à prendre conscience de vos propres points forts. Dire du bien de ceux qui nous entoure contribue à notre propre bonheur. Si vous ne me croyez pas, vous pouvez toujours tenter  la technique PNL du méta miroir dont je vous parlais au début de l’article.

Copyright Jean Luc Monsempès

Référence : Perceveur effets que les tests projectifs: Ce que vos perceptions des autres disent de vous .; En bois, Dustin; Harms, Peter; Vazire, Simine Journal de Psychologie Sociale, Vol 99 (1), juil 2010, 174-190.
https://my.apa.org/apa/idm/login.seam?ERIGHTS_TARGET=http%3A%2F%2Fpsycnet.apa.org%2F%3FloadState%3D1

Pour ma part, je t’avais parlé de cette notion « de voir en l’autre ce que je suis » dans un article il y a quelques mois : Peut-on vraiment rencontrer l’autre ?; 

Au plaisir,

Sana,

À la Une

Lunée comme un soir de pleine lune

Sûrement cette folle énergie lunaire. Quel chamboulement. Une totale remise en question. Fatiguant mais tellement excitant. Une sorte de renouveau. J’ai envoyé ce satané mail qui périssait dans mes brouillons depuis six mois. Je suis contente de l’avoir fait. Soulagée. Je n’attends pas de réponse particulière. Si elle est positive : c’est génial. Dans le cas contraire, je prends aussi.

plein-lune.jpg
La vie est comme une rivière. Il faut savoir la laisser couler. En fait, le secret c’est de se positionner. Quand tu te positionnes : tout s’ouvre. Un champ infini de possibilités. C’est quand tu sors du mental, que tout peut s’exprimer.
Il n’y a pas de méthode magique. Tu n’as pas besoin d’une fiche pratique que tu suivrais pas à pas pour atteindre ton but. Echappes toi de la théorie.
Peu importe ton objectif, peu importe ce que tu veux dans la vie, peu importe par quel bout tu prends ton rêve : l’essentiel est de jeter des dés. Tout ce qui, de près ou de loin, te semble avoir un lien avec ton rêve : notes le, apprends, expérimentes, rencontres et consolides. Je suis certaine que tout ce que tu ambitionnes de réaliser : quelqu’un l’a déjà fait.
Ces dernières quarante-huit heures, j’ai mis un peu d’ordre dans mes désirs. J’ai pris des décisions. J’ai pris des rendez-vous. J’ai pris des billets pour des évènements. J’ai aussi mis un bout de fierté de côté : on n’avance jamais seul. Et puis, le « je n’aime pas déranger, et je déteste devoir quelque chose à quelqu’un » : il va falloir que je le mette vraiment de côté. Peu importe l’issue, j’assumerai, je réajusterai : on ne peut jamais avoir 100% de la réponse avant de commencer.
Je crois que la vie est en train de me dire de rester ouverte aux autres, de la prendre avec joie et humour, de m’ouvrir encore plus à mon idéal de vie, et à tout ce qui est subtil autour de moi. Et même si je me sens tiraillé entre la dispersion et l’unité : si je poursuis ma quête de sens, tout va s’équilibrer.
Cela fait une éternité que je ne t’ai pas proposé ce style de billet.
Et toi, comment vas-tu ? Est-ce que la lune t’a chamboulé ?
Sana,
Tous droits réservés,