À la Une

Chronique 28 : « Un homme debout », Franck Lopvet

« Je suis heureux d’être moi »

« Si j’écoute le conscient des gens, c’est : « je veux être le plus beau, le plus riche, le plus puissant ».

« Amour, gloire et beauté ». Après, on peut le déguiser, certains le repeignent en blanc en disant : « non mais moi pas du tout », mais cette énergie est sous-jacente, je n’ai jamais vu quiconque échapper à cette règle. Donc, le conscient veut créer ça.

Si j’accepte de remplir ma sphère énergétique d’une énergie qui dit : « je suis heureux d’être moi » et si la Vie m’envoie une expérience où je ne suis pas le plus puissant, le plus génial, je ne me retrouve pas en opposition à ce que j’ai créé consciemment. Je vais le vivre tel que c’est.

Si par contre, je crois que je suis mon conscient, je vais être déçu par chacune de mes créations, puisque toutes mes créations doivent être « amour, gloire et beauté » sinon elles sont déception.

Lire la suite

À la Une

Viendra un temps où…

Viendra un temps où tu danseras, où tu marcheras comme sur des ressorts, où tu sautilleras à cloche pieds car tu seras sur le point de rompre avec toi-même, ou plutôt de t’épouser, de te jeter dans pleins de nouveautés, d’explorer ces chemins que tu avais jusque-là estimés «sans issues». Tu seras alors emporté dans un tourbillon de belles énergies. Tu provoqueras le destin. Tu tenteras. Tu solliciteras. Tu proposeras. Tu travailleras. Et tu n’attendras plus. Tu n’attendras rien de personne. Tu sauras que tu as jeté tes petits cailloux. Tu auras accroché tes hameçons, en étant sûr que cela mordra. Tu seras sûr qu’après avoir planté toute ces graines, viendra le temps de la moisson. C’est alors que les plus belles choses de la vie t’arriveront. C’est alors que tu rencontreras de belles personnes dont tu ne soupçonnais plus l’existence, celles et ceux que tu n’espérais plus. Lire la suite

À la Une

La promesse de l’Aube

Bonjour,

Je n’allais tout de même pas te laisser sans ce petit quelque chose de fin de semaine…

Aube

J’ai contemplé le soleil pendant qu’il se couchait,

J’ai aperçu, sur la pointe des pieds, le jour, glisser

J’ai vu l’éclat de la lune se refléter sur nos visages,

Et nous, admirant le rivage,

J’ai vu l’éclat des étoiles se refléter dans nos yeux,

J’ai souhaité que ce moment dure durant l’éternité, tel un vœu pieux,

J’ai vu l’éclat de nos sourires sur les petites et douces vagues de l’océan endormi,

Et jamais, je n’ai autant ri,

J’ai saisi la volupté de l’instant,

J’ai vu la magie de nos êtres, se révélant,

J’ai ressenti l’apaisement du moment présent,

Comme si d’or était fait ce moment,

J’ai perçu la quiétude de nos battements de cœur,

J’ai ressenti l’ivresse tel le soprano du Chœur,

J’ai ressenti l’extase,

Eloignant à tout jamais tout sentiment de blase,

J’ai souhaité vivre et revivre ce moment,

Et, j’ai insufflé cette promesse en regardant la lune,

J’ai senti nos êtres communier tel l’alchimiste sur la dune,

J’ai vu l’aurore apparaitre,

Scellant à tout jamais le destin de nos êtres,

Sana,

Tous droits réservés.

À la Une

Tu n’auras que deux options dans la vie

Oui, c’est absolument cela. Deux options. A vrai dire, cela m’est complétement égal de passer pour une partisane du « monde bisounours » comme d’aucuns se plaisent à l’appeler. J’en suis même immensément fière. J’aime croire en l’humanité. J’aime croire au potentiel infini de chacun. Et j’aime croire que tout un chacun peut être animé des meilleures intentions. Lire la suite

Pourquoi aime-t-on l’interlude des vacances ?

Ce jour-là, à peine arrivée, je m’étais connecté au logiciel de congés, juste pour revoir mon planning annuel, et mes congés restants. Comme pour me rassurer. Un peu comme avec un ami de longue date qu’on n’aurait pas vu depuis un bail : « Ben, on se voit toujours samedi ? ». En vrai, en filigrane, on dit : « j’ai hâte d’y être, mais par fierté je ne te l’avoue pas ».

Lire la suite